FCC-Segell-banner4
El Museu Hyacinthe Rigaud inaugura \

Des expositions

El Museu Hyacinthe Rigaud inaugura "Sous le soleil de Gauguin"

180x180Gif_Viladot_180x180_2

Le 25 juin, le musée Hyacinthe Rigaud de Perpignan ouvre les portes de sa nouvelle exposition temporaire intitulée Sous le soleil de Gauguin, à visiter jusqu'au 6 novembre cette année.

Au total, 100 œuvres emblématiques de George Daniel de Monfreid (1856-1929) seront exposées ainsi que des œuvres de Paul Gauguin (1848-1903) déterminantes pour sa carrière. Il sera présenté dans les salles d'expositions temporaires du Musée d'art Hyacinthe Rigaud et permettra l'exposition de la centaine d'œuvres selon un dispositif scénographique déployé dans 400m2.

Les visiteurs pourront découvrir les œuvres les plus emblématiques de George Daniel de Monfreid, pour la plupart inédites, ainsi que les 13 œuvres de Paul Gauguin qui ont constitué sa collection ou marqué son processus de création. Cette exposition s'appuie sur la politique d'acquisition menée par la municipalité de Perpignan en faveur du Musée d'Art Hyacinthe Rigaud qui, depuis 2020, s'est engagé dans l'élaboration de ce projet, enrichissant ses collections par des achats importants. .

Certaines des œuvres les plus remarquables de cette exposition sont : L'autoportrait à la veste blanche de l'exposition Volpini, h/t de 1889 ; Le portrait d'Olymp Rollet, m/t de 1912 (ancienne collection Victor Segalen) ; Les 26 forêts gravées qui reproduisent les œuvres de Gauguin, destinées à l'impression de la publication du manuscrit Noa Noa de Gauguin, publié aux Éditions Crès, en 1924, par George Daniel de Monfreid ; Les 96 carnets quotidiens écrits par l'artiste tout au long de sa carrière.

George Daniel de Monfreid (1856-1929) est un peintre éminent du monde de l'art de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, qui partagea sa vie entre Paris et sa résidence familiale à Corneilla de Conflent, dans les Pyrénées-Orientales. Ami inconditionnel et promoteur de l'œuvre de Paul Gauguin (1848-1903), dont il sera le dépositaire lors de ses séjours en Polynésie, Georges Daniel de Monfreid est aussi l'un des artistes qui préside à la naissance d'une modernité stimulée par primitivisme de Gauguin.

Sa relation avec Gauguin a été l'un des événements les plus importants de sa vie. Ses affinités se manifestent immédiatement à l'occasion de l'exposition Volpini, organisée par Gauguin en 1889 pour l'Exposition universelle de Paris, où Monfreid expose un autoportrait dit « à la veste blanche ». Véritable manifeste d'une personnalité artistique qui cherche sa voie, George Daniel de Monfreid, partagé entre l'impressionnisme et le divisionnisme, apparaît à l'aube d'une carrière qui va teindre ses promesses et dont l'exposition veut restituer tant l'évolution que la qualité. Ainsi, le parcours rapprochera le travail de l'artiste dans sa dimension monographique et rétrospective, au rythme de quatre sections qui révéleront : son penchant pour le paysage et la nature morte ; le dialogue subtil qu'il a entretenu avec Gauguin à travers son œuvre ; sa famille et son entourage artistique à travers sa pratique du portrait.

L'impact des rencontres de George Daniel de Monfreid avec Victor Segalen (1878-1919) et Gustave Fayet (1865-1925) sera également développé, ainsi que la permanence de la relation que les enfants de George Daniel de Monfreid, Agnès Huc de Monfreid et Henri de Monfreid, devaient suivre l'œuvre et l'histoire de leur père.

96 journaux en version numérique

Dans le cadre d'un programme de développement d'outils numériques pour la recherche et le public, le Musée de Rigaud propose cette année de publier en version numérique les 96 journaux tenus par l'artiste au cours de sa carrière.

Ces journaux ont été acquis par le musée, avec l'aide du fonds du patrimoine, en 2020, ces manuscrits laissent à la postérité le récit de la vie d'un artiste du quotidien, pour la période de 1896 à 1929. Ces documents représentent un important historique source de connaissance de l'œuvre de Monfreid, mais aussi du contexte artistique français des périodes couvertes. Ces carnets seront consultables et téléchargeables sur le site du Musée de Rigaud à partir du 25 juin et feront l'objet d'une médiation spécifique intégrée au parcours de l'exposition. Les horaires de visite de cette exposition sont du 1er juin au 30 septembre de 10h30 à 19h00, bien que le départ soit fermé à partir de 18h30.

Ils peuvent vous
intéresser
...

BONART_BANNER-POSTECTURA-817x68